150 articles

évènements

Par FLORENT FORTINPublié le 17 avr. 2014 à 20:59 ♦ Mis à jour le 05 févr. 2015 à 21:04
expositions au collège
   

Mémoires

 

Rencontres

Utopies

QUITTER 2011-12   2012-2013 2013-14
         
     
 

FACTORY

   

Autre

  2014-15      

 

 

OPINIONS & LIBERTES

Par FLORENT FORTINPublié le 04 févr. 2015 à 13:24 ♦ Mis à jour le 05 févr. 2015 à 18:38

Propositions pour l'oeuvre commune

Collectif d'artistes russes: le groupe AES+F

cliquez sur Trailer pour voir la vidéo souhaitée, cliquez hors du cadre sur le fond noir pour quitter la vidéo, cliquez sur Liminal Space Trilogy pour voir les autres vidéos, pour un meilleur confort cliquez ci-dessous

www.aesf-trilogy.com

 

Documents sur les oeuvres du groupe AES+F

www.lesabattoirs.org/enseignants/dossiers/2008/aes.pdf

www.vanhaerentsartcollection.com/fr/exhibitions/aesf-the-feast-of-trimalchio

 

www.surlimage.info/ressources/education.html

 

ci-dessous une proposition pour définir une progression afin d'aborder la liberté d'expression en collectif et l'articuler avec un projet EMC (éducation morale & civique) & HDA 

opinion&libertés tableau.doc

 

ci-dessous vous pouvez voir le travail de Stéphanie Yang Chung qui interviendrait dans le cadre d'un atelier artistique au collège

 

je ne connais pas ce film documentaire mais peut-être en avez-vous entendu parlé?


 
Quitter

 

L'EXPO RENCONTRES

Par FLORENT FORTINPublié le 02 mai 2014 à 22:47 ♦ Mis à jour le 26 janv. 2015 à 19:15
QUITTER   PRESSE
Les oeuvres en détail
 
Voici la deuxème édition des rendez-vous culturels de la ville de Portet sur Garonne avec  l’art contemporain. Les œuvres issues du Frac et du musée des Abattoirs sont réunies dans deux lieux : 

le centre culturel et le collège Jules Vallès.

Ce nouveau rendez-vous s'intitule: Rencontres. Derrière la richesse et la diversité des pratiques artistiques contemporaines une esthétique commune semble s'exprimer aujourd'hui: celle d'une esthétique relationnelle.

Les artistes choisis nous font partager les expériences qui résident dans ces rencontres: une ouverture sur l'Autre, sa culture, son histoire...

 

 

Rencontres des époques...

Les 5èmes 4 et 5èmes 5 ont réalisé en mathématique des « pavages » constitués de motifs identiques et encastrables.                          (M Gauzins, Mme Caparroz)

En arts-plastiques, ils ont réinvesti ce qu’ils avaient découvert afin de réaliser un projet collectif faisant référence aux traditionnels vitraux et aux représentations issues de cultures diverses. Plus tard dans l’année, lors d’une visite à Conques les élèves de 5ème seront initiés aux techniques artisanales des vitraux dans le cadre d’un  atelier proposé sur place.                                 (M Fortin)

 

Lors de la visite au musée des Abattoirs, cette année, les élèves de 3èmes découvert les multiples réappropriations de l’Histoire chez certains artistes contemporains. Les professeurs d’Histoire ont dans un premier temps demandé  à chacun de choisir un événement du XXème et XXIème siècle afin de réaliser un exposé.                         (Mme Clot, Mme Michalak)

En  arts-plastiques, les élèves ont dû concevoir un monument, grâce au(x) moyen(s) d’expression(s) de leur choix afin de commémorer cet évènement.         ( M Fortin)



Certains élèves volontaires ont participé à la reproduction de l’œuvre de Myriam Méchita prêtée par le musée des Abattoirs. L’occasion pour que les élèves découvrent qu’une œuvre peut être réalisée par la régie d’un musée selon les directives laissées par l’artiste. L’œuvre est ainsi présentée et détruite au fil des expositions. Ils se sont mis dans la peau de ceux qui sont souvent dans l’ombre lorsque se prépare une exposition en tentant de peindre une fresque telle que l’artiste l’avait imaginée.

En arts-plastiques les élèves de 5èmes ont découvert l’existence d’anamorphoses dans l’histoire de la peinture.

L’occasion pour nous d’évoquer la signification de peintures qu’on prénomme: Vanités. Dans l’histoire de la peinture les vanités font partie d’une tradition occidentale afin de nous parler du temps qui passe et ce qui nous attend qui que nous soyons.

Comme dans l’œuvre d’Hans Holbein, les élèves ont dû imaginer un dispositif dans lequel une représentation nous révèle une seconde représentation avec les techniques et matériaux de leur choix.             (M Fortin)                                               

Rencontres des disciplines, des sciences, des arts...

En Français: C'est en travaillant sur le poème de J. Prévert intitulé "Cortège" que nous nous sommes inspiré de ces étranges associations de mots qu'affectionnaient les surréalistes. Le vocabulaire des mathématiques et ceux du printemps nous ont permis d'imaginer de multiples combinaisons (cf. R. Queneau)                     (M Guerrero) 

En arts-plastiques, les élèves de 4èmes devaient associer création et technologie en inventant « une machine insolite ». Celle-ci devait présenter un mouvement mécanique, électrique, électronique ou naturel avec les objets et matériaux de leurs choix. La fonction de cette machine est insolite, c’est à dire qu’elle provoque la surprise, le rire, la rêverie puisqu’elle est inhabituelle et ne ressemble à aucune inventée jusqu’ici.              ( M Fortin)

L’artiste Marcel Broodthaers détourne des objets de leur fonction d’origine, n’ayant rien en commun, afin de créer « une machine surréaliste à poèmes », par exemple.  

Histoire du cinéma et calcul du nombre d'images/seconde dans un plan vu en mathématiques et Histoire.                 

                                                                 (Mme Larrieu)

Les élèves ont donné l'impression de mouvement à travers une image fixe extraite de l'histoire du cinéma.        

                                             Arts Plastiques  (M Fortin)

Rencontres de quelqu'un, d'un lieu: Se présenter...

« Autoportrait »

Il a été demandé aux élèves de 3ème de montrer certains traits de personnalité, goûts, désirs dans un autoportrait qui leur ressemble sans toutefois représenter leur visage.

Voici ces témoignages qui en disent long sur une partie d’eux même, parfois bien plus riche en interprétation qu’un portrait photographique par exemple.

                                 Arts Plastiques, 3èmes, Mr Fortin. 

 
 
Recherche un blason qui vous représente.
                                     Français, 5èmes, Mme Langlade
 
Rencontre amoureuse
​Lettre d'amour & enluminures    
                                      Histoire, 5èmes, Mme Michalak
 
Petits poèmes évoquant l'émotion de la rencontre de l'âme soeur. Le passé simple est un temps utilisé notamment, pour retracer une action qui a un caractère ponctuel voire unique. Dans nos quatrains, la poésie se mêle ainsi à la grammaire.                          Français, 6èmes , M Guerrero
 

Rencontres des cultures, d'un lieu...

En Espagnol, les élèves de 3èmes ont découvert une fête traditionnelle des morts au Mexique, l’occasion pour qu’il soit réalisé en arts-plastiques une « Vanité » (tête de mort) telle que les mexicains auraient pu la concevoir.

En effet, il s’agissait de lui donner une apparence radicalement opposée à nos propres représentations de la mort, grâce au(x) matériau(x) de leurs choix.

Cela nous a permis de découvrir dans un second temps les œuvres éphémères réalisées par de nombreux artistes dès le XXème siècle. Des œuvres qui nous questionnent souvent sur notre rapport au temps, à la vie, la nature,  à l’œuvre d’art en tant qu’objet à conserver. Est -il une fin en soit ou la seule idée prime-t-elle sur le reste ? Une œuvre peut se présenter comme une expérience à vivre un laps de temps comme en témoignent certaines œuvres du Land Art, les performances, certaines installations…

Les élèves ont dû imaginer une création éphémère en réalisant des traces photos ou vidéos de cet instant.                                   (M Fortin)

 


 

Les 4èmes 1 et 4èmes 2 ont réalisé une petite animation en retouchant l’image de certaines œuvres de notre patrimoine à l’ordinateur. Les élèves devaient suggérer dans cette séquence animée la sortie d’un personnage de son œuvre d’origine pour rencontrer l’œuvre d’une culture ou d’une époque différente. Les personnages sortent ainsi de manière virtuelle de leur cadre, « de leur bulle », « de leur bocal » pour explorer de nouveaux horizons.                    Arts-Plastiques, 4èmes, M Fortin

Travail d'écriture sur ce qui caractérise l'univers de Tim Burton                              Français, 4èmes, M Billotet

Comparaisons des personnages de Tim Burton et les People, en cours d'anglais                      (Mme Burroughs)             

 
 

EPS : Niveau 3ème 

Chorégraphie dans le cadre de la section sportive : Danse.

                                                                   (Mme Chelle) 

 

 
 
 
 
 

L'EXPO MEMOIRES

Par FLORENT FORTINPublié le 02 mai 2014 à 23:36 ♦ Mis à jour le 26 janv. 2015 à 19:05
QUITTER   PRESSE

Les oeuvres en détail
Nous tentons, ici, une expérience  : Rendre visible nos pédagogies hors des murs de nos salles de classes, toutes disciplines confondues , gravitant cette année, autour du thème de la mémoire.  Il s’agit d’articuler nos programmes respectifs dans un parcours culturel cohérent de l’élève . Les artistes ont abordé ce thème, de multiples manières, lorsqu’on découvre les œuvres prêtées par le musée des Abattoirs .
Essayons de distinguer ces différents types de mémoires, les notions extraites de chacun de nos programmes. Tentons,  par la même occasion, de recenser les différentes traces de ces mémoires: les pierres gravées, les différentes formes d’écritures depuis ses origines, les témoignages oraux, les photographies, les matériaux divers…  pour restituer de multiples manières, ce que nous avons abordé en classe.
 

- mémoires personnelles et mémoire collective sont à distinguer et parfois à relier…

Sophie Calle montre la relation parfois très étroite qu’entretiennent mémoires personnelles et collectives. L’intime et le publique, la fiction et le réel sont indissociables dans sa démarche souvent autobiographique.

Arts Plastiques: Niveau 3ème (autoportrait)

Au centre culturel de Portet sur Garonne, nos élèves de 3èmes ont découvert que mémoire collective et personnelle ne faisaient qu’un, lors du témoignage de Denise, la fille d’Irène Némirovsky. Cette romancière russe, d’origine ukrainienne et juive se réfugie en France et sera déportée à Auschwitz en 1942. Denise et sa sœur furent cachées.

Le moment privilégié partagé avec Denise fut l’occasion de découvrir l’œuvre d’un artiste et ami de la famille Dado. Traumatisé par cette époque, l’artiste n’a eu de cesse de tenter d’exorciser ses cauchemars  persistants, à travers ses peintures. 

Histoire & Arts Plastiques: Niveau 3ème                      

                             (Mme Clot & Mme Michalack) 


 


- mémoire collective & Devoir de mémoire…

Des visites, des voyages sont depuis longtemps organisés par les enseignants d’Histoire pour sensibiliser les élèves à ce Devoir de Mémoire. Portet sur Garonne porte les traces d’une douloureuse période Le musée de la mémoire de la ville nous rappelle l’existence du camp du Récébédou  où juifs et espagnols républicains étaient internés. Le collège participe aussi, au concours de la résistance et visite son musée à Toulouse chaque année.

- Le Devoir de mémoire c’est aussi désirer transmettre, délivrer un message, une opinion…

Histoire & Arts Plastiques : Niveau 3ème  

                  (Mme Clot, Mme Michalack, M Fortin)

 

- Une citation transmet elle les traces du passé ou s’écarte t’elle du passé? 

Arts-Plastiques : Niveau 4ème

(Détourne un chef d'oeuvre et "casseur de pub")

                                             
                                                                                  (M Fortin)
 

- Quelles seraient les traces qui pourraient refléter notre époque ?

Histoire: Niveau 6ème, 5ème (enluminures, vases grecs)

Arts-Plastiques : Niveau 6ème  (archéologue du futur)           

                                   (M Fortin, Mme Michalack)

- La mémoire d’un lieu se raconte, se ressent parfois. Nous aimons conserver la trace des souvenirs de nos voyages...

Français: Niveau 6ème ("je me souviens" de G Perec)

Arts-Plastiques: Niveau 4ème

(traces photographiques au collège)

Latin & Arts-Plastiques : Niveau 4ème & 3ème
               (M Guerrero, M Fortin, Mme Wagner,    
                                                      Mme Terrisse)


 

- Autre définition - La mémoire : Faculté de stocker des informations chez  l’homme et les animaux.

Mathématiques et Français: Niveau 6ème

(jeux mnémotechniques)

 ( Mme Mourgues, Mme Larrieu, Mme Caparroz,               M Billotet)

 

Arts Plastiques: Niveau 5ème

(instrument pour voir comme lors de nos souvenirs) 

 

                                                                         (M Fortin)                                 

Enfin,  s’exprimer de manière artistique, c’est laisser une trace. Qu’en est-il de la Performance ?

La performance est une forme d’expression développée au XXème siècle qui souhaite s’affranchir parfois de toute trace qui pourrait lui succéder. Ces œuvres se partagent et ne peuvent durer. Il est très rare de ne pas conserver une trace photo, vidéo, écrite d’une œuvre éphémère… Si ce n’est pas l’artiste, c’est le public qui cède à la tentation. 

Arts-Plastiques : Niveau 3ème

                                                                                   (M Fortin)                     Espagnol: Niveau 3ème

Ecoutez et essayez de deviner les mots transmis par la vie scolaire à travers le haut parleur…

                                                                       (Mme De Robert)

 EPS : Niveau 3ème        

 Chorégraphie dans le cadre de la section sportive : Danse.                                                                                                                                                 (Mme Chelle)

 

 
 

APPROFONDIR MOUVEMENT PHOTOGRAPHIE

Par FLORENT FORTINPublié le 23 avr. 2014 à 18:43 ♦ Mis à jour le 12 janv. 2015 à 19:13
​​
HISTOIRE          DES ARTS
INCITATION REALISATIONS
APPROFONDIR DECOUVRIR
VOIR AUSSI
EXPOSITION(S)
JEUX
RETOUR
 
 
Ce que l'oeil humain ne peut percevoir du fait d'un mouvement trop rapide dans l'espace, la photographie le révèle depuis la fin du XIX° siècle, figeant et décomposant ou synthétisant le temps. Cependant les photographes, scientifiques (médecins, inventeurs, ingénieurs,) et artistes, ne s'en tiennent pas à une quête du réel mais basculent parfois dans la poésie de l'invisible ou de l'irréel et révèlent une autre réalité au travers de ces figures animales ou humaines ou de ces objets en suspension...
 
 
MUYBRIDE Eadweard (1830-1904),  Le vol du vautour, 
(succession de photos prises avec de nombreux appareils aux points de vue différents),
planche 765 de l'ouvrage  Animal Locomotion publié en 1887
 (photos prises entre 1872 et 1885).
 
 
 
 
 
MUYBRIDE Eadweard (1830-1904),  Boxe main ouverte,
(succession de photos juxtaposées prises avec de nombreux appareils aux points de vue différents),
planche 336 de l'ouvrage  Animal Locomotion publié en 1887
 (photos prises entre 1872 et 1885).
 
 
EAKINS Thomas (1844-1916),  Course (autoportrait), 1885, chronophotographie
 (prise avec un revolver photographique permettant
 de prendre plusieurs vues sur une même plaque et de les superposer).
 
 
EAKINS Thomas (1844-1916),  Double Jump, 1885, chronophotographie
 (prise avec un revolver photographique permettant
 de prendre plusieurs vues sur une même plaque et de les superposer).
 
 
 
 
 
MAREY Etienne-Jules (1830-1904),  Course, 1886, chronophotographie sur plaque fixe 
prise avec un fusil photographique permettant de prendre 
plusieurs vues sur une même plaque et de les superposer - 
le coureur est habillé d'une combinaison équipée de points 
lumineux positionnés sur une seule jambe.
 
 
 
MAREY Etienne Jules (1830-1904),  Course, 1886, épure chronophotographique, 1886,
 
 
 
 
 
MAREY Etienne Jules (1830-1904),  Balle rebondissante, étude de la trajectoire, 1886, chronophotographie sur plaque fixe (prise avec un fusil photographique
 permettant de prendre plusieurs vues sur une même plaque).
 
 
 
 
DEMENY Georges (1850-1917),  Un saut à la perche, 1906, chronophotographie sur plaque fixe 
(collaborateur de Marey, il continue les recherches après la mort de ce dernier).
 
DEMENY Georges (1850-1917),  Une attaque par coup droit en fen, 1906,
 chronophotographie sur plaque fixe.
 
 
 
 
 
BRAGAGLIA Anton Giulio (1890-1960),  Le violoncelliste, 1913,
 chronophotographie (Photodynamisme).
 
 
BRAGAGLIA Anton Giulio (1890-1960),  Figure de film, 1913,
 chronophotographie (Photodynamisme).
 
 
 
 
 LARTIGUE Jacques-Henri (1894-1986),  Grand Prix de l'ACF, 1912, photographie argentique.
 
 
 
LARTIGUE Jacques-Henri (1894-1986),  Suzanne Lenglen, Nice, 1921, tirage d'après négatif stéréoscopique sur verre, 6x13 cm.
 
 
 
 
 
 EDGERTON Harold (1903-1990),  Milk Drop Coronet from Milk Drop Splash series, 1935
(image d'une couronne créée par la chute d'une goutte de lait, extraite de la série ci-dessous), 
procédé stroboscopique avec émission de flashes.
 
 
 
 
 
 
EDGERTON Harold (1903-1990),  Balle de calibre 30 transperçant une pomme 
(à 24000 km/heure), 1964, 
(procédé stroboscopique avec émission de flashes : cette méthode stroboscopique consiste à éclairer une scène en mouvement avec des flashes de lumières périodiques ultra-rapides ; la capture de la scène par un appareil photo permet de figer l'instant).
 
 
 DALI Salvador (1904-1989) et HALSMAN Philippe (1906-1979),  Dali Atomicus, 1948 
(à l'ère atomique, le monde en lévitation : les tableaux sont suspendus,
 la chaise tenue, les chats sont lancés, l'eau jetée et Dali saute - 
photo ayant nécessité 28 essais et influencée par les photos d'Edgerton).
 
 
 
 
PICASSO Pablo (1881-1973) et MILI Gjon (1904-1984),  Taureau, Vallauris, 1949
 (dessin dans l'espace réalisé à l'aide d'une lampe, Light-Painting).


 
ELISOFON Eliot (1911-1973), Marcel Duchamp descending a staircase, New-York, 1954,
tirage argentique noir et blanc, 35,2x27,9 cm, Collection privée.
Hommage à l'auteur du Nu descendant un escalier n°1 (1911), n°2 (1912), n°3 (1916).
 
 
 
 
 
 SCHATZ Howard (né en 1940),  Bahia Ballet, 2007.
  
 
 
SCHATZ Howard (né en 1940),  Footballeur, série  Motion study, 2007. 
 
 
 
 
HONVAULT Jacques,  Altruisme, 2007,
(chute d'une orange dans l'eau - capteurs permettant de déclencher la photo au bon moment).
 
 
 
 
 
       
       
       

 

Page 1 / 30 Page suivante > Dernière page >>

haut de page